A+A-

Suivez jour après jour le championnat du monde

10 novembre 2019
Du 7 au 15 novembre, l’équipe de France d’athlétisme handisport affronte l’élite mondiale lors du championnat du monde World Para-Athletics. 1600 athlètes venus de 124 pays sont déterminés à embalés les chrono, à un an des Jeux Paralympiques de Tokyo. Retour sur la compétition jour après jour.

Samedi 9 novembre :  Pas de médaille encore ? Et alors ? Ca y est ! On commence à imaginer ce que certains pensent, « Troisième journée pour les Français et toujours pas de médaille ». Comptablement parlant, ils n’ont pas tort, les Tricolores du jour ne sont pas plus montés sur le podium que leurs prédécesseurs. Mais faut-il être aussi couperet dans son jugement ? Certainement pas.

Prenez Angélina Lanza en finale de la longueur T47, certes sa 5e place ne peut la satisfaire, montée sur la deuxième marche du podium il y a deux ans et championne d’Europe en titre, 5.27m ne correspondent pas au talent et au potentiel de la Lyonnaise mais depuis 2015 elle est toujours dans les meilleures mondiales et n’a jamais terminé au-delà de la sixième place dans un concours. Alors ce samedi, dans un concours capricieux, que du vent de face pour la Française lors de ses six essais, les marques ont été un peu dures à trouver et la planche compliquée. À 26 ans, tenir un top 6 chaque année ne peut être qu’encourageant pour la suite.

Et Julien Casoli et sa 6e place sur le 800m fauteuil T54 (1’34’’13) ? Déception ? Surtout pas. Il n’était plus entré dans une finale depuis 2015. Le coureur de 37 ans semble redonner un second souffle à sa carrière dans une catégorie où les cadors vieillissent avec lui et où la concurrence fait rage. Cette place du jour ressemble à une médaille pour le Haut-Saônois, en tout cas cette année.

Enfin, Pierre Fairbank que 5e (50’’02) du 400m fauteuil T53 ? Il est une nouvelle fois en finale le Néo-Calédonien et oscille toujours entre la première et la sixième place en grand championnat. À 48 ans, il est encore là, à quelques dixièmes d’un podium qu’il jouait encore à 80m de l’arrivée. La 7e place pour Nicolas Brignone (52’’11) n’est pas encore synonyme de réjouissance suprême mais la régularité en finale de ce jeune fauteuil de 30 ans (oui c’est jeune pour cette catégorie) est à souligner.

Un peu plus tôt dans la journée, sur le 400m T37 Renaud Clerc (56’’53) et Valentin Bertrand (57’’05) ont tous les deux terminés 5e de leur série. Pas de finale pour les deux coureurs mais du bon apprentissage du haut-niveau pour ces deux jeunes de 18 ans et 24 ans. À noter la qualification en finale de Charles-Antoine Kouakou sur le 400m T20, épreuve ouverte au Sport Adapté.

Bien sûr, on espère des médailles pour le clan français et il va bien falloir entrer dans le fameux tableau des breloques où l’on nous cherche encore, mais attention aux analyses précipitées qui se veulent des conclusions, car la compétition n’en est qu’à son tiers.


Ce dimanche, on suivra tout particulièrement Ronan Pallier (longueur T11), Thierry Cibone (poids F34) et Badr Touzi (poids F42) qui sont en position d’attente dans les bilans mondiaux.  On suivra également Manon Genest en finale de la longueur T37 et en série sur 400m, Laure Ustaritz (série 400m T37), Timothée Adolphe (série 400m T11) et Gauthier Makunda (série 400m T11).


Julien Héricourt, Directeur sportif d’athlétisme : «  Les athlètes français sont au rendez-vous des finales face à la concurrence et tous les meilleurs sont présents. Nous sommes tout proche des podiums, à nous de transformer les places d’honneur en médailles. J’attends un peu de folie dès ce dimanche »

Rédaction : R. Goude / Photo : F. Pervillé

 

Chaque jour, la compétition en images 

© F. Pervillé


Suivre la compétition 

Regardez la compétition en direct live

Retrouvez la compétition sur les réseaux sociaux
>> Facebook 
>> Twitter 
>> Instagram 


À lire aussi 

La compétition, vendredi 8 novembre

L’athlétisme ouvert à tous

Et si vous rejoigniez un club handisport ?

Autres articles sur ce thème : Actualité / Athlétisme / Haut niveau
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page