Aller sur le site
A+A-

World Para Athletic Grand Prix, le bilan

16 février 2021
Près de 500 athlètes internationaux étaient attendus pour le World Para Athletic Grand Prix à Dubaï, du 10 au 13 février. Premier grand prix mondial d’athlétisme organisé depuis le début de la Covid-19, la compétition a marqué le retour fracassant sur les pistes de l’équipe tricolore. Record du monde, records d’Europe, records personnels… Bilan de cette compétition

Dès la deuxième journée de compétition, Marie-Amélie Le Fur (AJ Blois Onzain) s’est imposée en créant l’exploit. Elle pulvérise son record du monde T64 en saut en longeur avec un bond de 6,14 m ! Elle détenait déjà le record de l’épreuve depuis les championnats d’Europe à Berlin en 2018 avec 6,01m.

À 29 ans, Manon Genest (La Berrichonne Chateauroux) a amélioré le record d’Europe T37 du saut en longueur avec 4,60m. De son côté, Jean-François Maître (Athletic Club Miramas), décroche le record continental du lancer de poids F53 avec un jet à 8,75m et devient incontournable dans sa discipline. Redouane Hennouni-Bouzidi (T38) a pour sa part couru la plus belle distance du demi-fond en 4’07″11, et se place ainsi comme le meilleur européen de tous les temps sur le 1500m.

On citera également la 1e place de Dimitri Jozwicki sur le 100m T38, Nantenin Keita, qui a couru le 400m T13 en 59″42, les 2es places de Valentin Bertrand (longueur T37), Ronan Pallier (longueur T11) et Angeline Lanza (100m et longueur T46). Chez les fauteuils, Julien Casoli a couru quatre courses et s’est particulièrement signalé sur le 1500m en prenant la 3e place en 2’55″49.

Prochain rendez-vous pour l’équipe de France avec le Grand Prix de Tunis (14-21 mars)


La compétition en images


« Nous avons tenu à maintenir notre déplacement à Dubaï pour retrouver le goût de la compétition, se confronter aux athlètes internationaux et valider le travail de ces derniers mois. Nous rentrons des Emirats avec un record du monde, 3 records d’Europe et des records personnels. Les bilans mondiaux vont être bouleversés d’ici la fin du mois de mars (une place dans le top 6 mondial au 1er avril offrant un quota pour la France). Il nous faudra rester concernés jusqu’au bout de la période de qualification pour les Jeux Paralympiques. Le groupe va se retrouver dans un mois pour le Grand Prix de Tunis, 2e étape incontournable de l’année. Je retiens l’état d’esprit irréprochable des bleus et la volonté d’être ensemble malgré de nombreuses restrictions liées au contexte sanitaire. Alexandre Dipoko, dernier athlète français engagé dans le Grand Prix, a du apprécier le soutien de ses partenaires et du staff dispersés aux 4 coins du stade par respect de la distanciation physique. »

Julien Hericourt, Directeur sportif


À lire aussi

En savoir plus sur l’athlétisme handisport

Championnats de France Indoor reportés au 3 avril 2021

PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
Autres articles sur ce thème : Actualité / Athlétisme
haut de page