A+A-

Magali Saby, du rêve à la réalité

4 septembre 2019
Nous partons à la rencontre de Magali Saby, une jeune femme persévérante qui a appris à repousser les barrières de son handicap. Handicapée à la naissance, Magali Saby est aujourd’hui danseuse et chorégraphe professionnelle en situation de handicap. C’est également la première directrice artistique française à monter son académie de danse pour des personnes valides et en situation de handicap. Un métier certes, mais avant tout une passion pour cette jeune femme créative, passionnée, dynamique … qui a fait de son rêve une réalité. 

Magali Saby, est une prématurée. Née à six mois et demi, elle est atteinte d’une paralysie cérébrale. Un handicap qui lui fait passer dix années de sa jeune vie à l’hôpital. Lorsque les vacances arrivent, elle s’empresse de rejoindre sa mère sur Paris. Au programme, des sorties au théâtre attendues avec impatience. Une bouffée d’air pour Magali. « Je ne voyais que les hôpitaux. J’étais tout simplement heureuse d’y aller ! Au théâtre, j’avais une autre vision de la vie. » confie-t-elle. Après un long séjour à l’hôpital, elle sort et décide de poursuivre ses études en faisant un baccalauréat littéraire, mais se voit refuser l’épreuve de sport au bac, épreuve obligatoire pour tous les autres élèves. C’est une injustice pour la jeune femme, qui demande conseil à sa professeure de sport pour trouver ensemble une discipline qu’elle puisse exercer : sarbacane, danse …. Cette dernière retient son attention. Elle en est certaine, elle veut essayer la danse ! Touchée par son profil, la professeure met tout en œuvre pour adapter au mieux cette épreuve au handicap de Magali. 

Le bac en poche, elle intègre une licence en art du spectacle à la Sorbonne Nouvelle, sur Paris. Une chorégraphe, enseignant des cours, habite dans sa résidence. C’est une occasion en or pour Magali, qui saute sur l’occasion pour lui demander de rejoindre ses cours, jusqu’ici dispensés avec des personnes valides. Cinq années riches pour Magali où elle apprend, dans ce cours, a se libérer de son fauteuil pour faire des petits pas à la barre et danser en cohésion avec les autres danseurs. « Au bout de ces cinq ans, j’ai senti que j’avais physiquement progressé. Cela avait indirectement fait évoluer la conception que j’avais de ma féminité. Je me suis réappropriée mon corps. J’ai de suite aimé la danse ! »  

« Un simple geste peut être de la danse »

Après plusieurs concours de circonstance, elle passe une audition sur Paris. INTEGRANCE PROJECT recherche quatre danseurs valides et quatre danseurs en situation de handicap professionnels pour un projet européen de deux ans. « Je ne m’en sentais pas capable. Je n’étais pas professionnelle. J’ai envoyé ma candidature, puis j’ai été contacté pour passer l’audition. J’ai ensuite été engagée. » Un éléctrochoc et une chance pour la jeune femme, qui part performer dans quatre pays. « Je me suis rendue compte qu’on pouvait faire d’un fauteuil roulant un objet scénique au service de la création. Que je pouvais en faire mon métier, mais qu’il fallait énormément travailler. J’ai eu beaucoup de remises en question, de doutes … ».

De retour en France, Magali se confronte à de nombreux refus. Elle envoie une candidature, un jour avant la clôture, pour un second appel à projet qui recrute des artistes pluridisciplinaires valides et en situation de handicap. Une aventure extraordinaire pour la jeune femme qui l’amène à devenir coach de danse et de théâtre au sein d’un spectacle. « Dans ce projet, j’ai quitté mon fauteuil roulant. Il est devenu un instrument de musique, une batterie ! Pendant deux ans les musiciens, ont travaillé autour de mon fauteuil, mon ré-inventé une nouvelle forme. Pendant une heure, je n’ai pas du tout utilisé mon fauteuil. J’ai dansé debout, au sol et en l’air. C’était incroyable ! J’avais exprimé le souhait au directeur artistique de pouvoir voler. Il m’a dit ok. À la fin du spectacle, je l’ai fait ! ». Une prouesse, allant jusqu’à étonner les spectateurs. « La danse ce n’est pas seulement la perfection du mouvement. C’est un ressenti émotionnel intérieur, une cohésion et une harmonie avec son partenaire. Un simple geste peut être de la danse. L’important est d’interpréter la danse comme on le souhaite. Si on ne peut pas lever les bras, on peut lever les yeux au ciel. Une personne en situation de handicap doit tout anticiper dans la vie quotidienne. La danse, indépendamment de la danse classique, travaille sur la non-anticipation et le lâcher prise. » ajoute Magali. 

La compagnie Dé(s)équilibres

En novembre 2017, Magali Saby se lance dans un nouveau challenge : la création de son académie pluridisciplinaire, La compagnie Dé(s)équilibres. Différentes danses (tango, classique, flamenco, etc.), du coaching vocal, expression théâtrale et scénique, comédie musicale, cirque sont proposés pour les professionnels et les amateurs. Elle s’adresse aussi bien aux artistes valides qu’en situation de handicap, mais aussi aux personnes amateurs valides et en situations de handicap pour que tous puissent se former aux pratiques artistiques avec des intervenants professionnels. Une académie qui a pour but d’aller plus loin que de rassembler valides et personnes en situation de handicap, mais également de permettre une meilleure reconnaissance des artistes handicapés en France. Des intervenants de renoms seront présents : Queen Clairie, coach vocal de The Voice, Alyzée Lalande, comédienne et chanteuse qu’on peut retrouver dans de nombreuses comédies musicales à succès… Une aventure hors norme pour cette trentenaire, qui a appris à casser les frontières de son handicap, et qui souhaite insuffler un vent nouveau où le handicap n’est plus un frein.

Rendez-vous le 6 septembre, pour la première rentrée officielle. 

La compagnie Dé(s)équilibres

 Rédaction : A. Guyon 


Vous souhaitez faire de la danse ? 

Rendez-vous sur la page où pratiquer et choisissez le sport « danse » pour découvrir les clubs qui proposent cette discipline.


À lire aussi 

HOP 2019 : défi relevé !

Indispensables bénévoles

Meggie Gay, rien n’est impossible

 

 

Autres articles sur ce thème : Actualité / Danse
PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
haut de page