Aller sur le site
A+A-

J-1 an avant les Deaflympics 2022

1 mai 2021
Reportés d’une année en raison de la crise sanitaire, le compte à rebours est lancé pour l’événement mondial du sport sourd. Dans tout juste un an, du 1er au 15 mai 2022, c’est au Brésil à Caxias do Sul que l’élite sportive sourde se donnera rendez-vous pour les 24es Deaflympics d’été, les Jeux Mondiaux des Sourds. Après le succès des Bleus à Samsun en Turquie, lors de l’édition 2017, point étape à -365 jours, avec Didier Pressard, membre du Comité Directeur de la Fédération Française Handisport, et Vice-Président du Comité de Coordination des Sportifs Sourds de France (CCSSF).

Vous avez été le chef de mission de la 19e édition des Deaflympics d’hiver, nous sommes maintenant à un an de ceux d’été. Pouvez-vous nous en parler ?

Didier Pressard : Les Deaflympics sont une vitrine très importante pour promouvoir le sport sourds de haut niveau. Lors des Deaflympics d’hiver en décembre 2019, les Bleus ont rapporté cinq médailles ( 4 en argent et 1 de bronze) grâce aux deux skieurs alpin de haut niveau Sarremejane Nicolas et Luxcey Thomas. C’était de très bons Jeux avec un record des participations mondiales . Nous préparons maintenant activement les Jeux d’été qui auront lieu en mai 2022, avec l’espoir de rapporter le plus de médailles possibles !

Quels sont les enjeux de ces Deaflympics d’été ?

D. P : Je pense principalement à la reconnaissance et à l’encouragement de nos sportifs sourds. Grâce à l’ICSD (CISS), organisme responsable de l’organisation des Deaflympics fondé en 1924 et d’autres championnats mondiaux pour les sourds, ces Jeux sont l’occasion de faire oublier aux sportifs leur handicap dans le cadre d’une compétition internationale, mais également de les mettre en avant.

Dans quelles disciplines la délégation française sera représentée ? 

D. P :  Pour l’instant, nous ne le savons pas encore, mais nous devrions être présentés, sous réserve de qualification et de sélection, dans les disciplines suivantes : athlétisme, bowling, cyclisme, foot à 11, handball et tennis de table pour environ 60 sportifs.

Quels seront les objectifs pour ces Deaflympics ? 

D. P :  Décrocher le plus de médailles. On vise les 10 à 15 médailles pour 2022 ! L’objectif est également de gagner des places dans le rang du classement mondial.

Initialement prévus du 5 au 21 décembre 2021, les 24es Deaflympics ont été reportés en raison du contexte sanitaire pour se tenir du 1er au 15 mai 2022 à Caxias do Sul au Brésil. Organisés sous l’égide de l’ICSD (Comité International des Sports pour les Sourds), les Deaflympics ont lieu tous les deux ans, en alternance été/hiver, comme le sont les Jeux Paralympiques. 21 disciplines sont représentées pendant ces Jeux : athlétisme, badminton, basket ball, bowling, cyclisme, course VTT, course d’Orientation, football, handball, golf, judo, karaté, lutte libre, lutte Gréco-Romaine, taekwondo, natation, tennis, tennis de table, tir pistolet, volley ball, beach Volley. La Fédération Française Handisport est associée à d’autres fédérations pour présenter dans les prochains mois une délégation performante.


Retour sur les Deaflympics d’été 2017

La Turquie accueillait les 23es Deaflympics d’été. La plus ancienne compétition multisports après les Jeux Olympiques avait alors rassemblé plus de 3 000 athlètes, de 92 pays pour la cérémonie d’ouverture le 18 juillet 2017 au Samsun Stadium de Tekkekov. 21 sports étaient alors représentés : athlétisme, badminton, basket-ball, beach volley, bowling, course d’orientation, cyclisme sur route, football, golf, handball, judo, karaté, lutte libre, lutte gréco-romaine, mountain bike, natation, taekwondo, tennis, tennis de table, tir sportif et volley ball.

L’équipe de France comptait 45 sélectionnés engagés dans sept disciplines : le football, le badminton, le judo, l’athlétisme, le bowling, le cyclisme et le tennis. Au total, neuf médailles ont été remporté (1 en or, 2 en argent, et 6 de bronze).

Rappel des médailles françaises

OR
Tennis: Vincent Novelli et Mikael Laurent  – Double hommes

ARGENT
Tennis: Marine Beney et Aurélie Coudon – Double femmes
Tennis: Vincent Novelli et Aurélie Coudon – Double mixte

BRONZE
Cyclisme: Steeve Touboul – 1000m sprint
Judo: Cyril Jonard -81 kg
Judo: Camille Brasse -73 kg
Judo: Arthur Repiquet -90 kg
Bowling: Ludovic Bartout – Masters
Bowling: Didier Boulle, Frédéric Delsol et Ludovic Bartout – Trio


À lire aussi

24es Deaflympics d’été reportés en 2022

Vers plus de sourds dans le milieu sportif français

 

PARTAGER Envoyer par Email Partager sur Twitter Partager sur Facebook
Autres articles sur ce thème : Actualité / Deaflympics
haut de page