Aller sur le site du WPA Paris 2023
A+A-

Rencontre avec Nicole Chevreuil

30 septembre 2021
Une fois par mois, nous partons à la rencontre de ces personnes qui donnent de leur temps pour la Fédération Française Handisport et qui s’investissent chaque jour pour faire bouger les lignes, que ce soit dans un club ou un comité. Ce mois-ci, c’est Nicole Chevreuil, personnage emblématique de la région Pays-de-la-Loire, qui a répondu à nos questions sur son investissement au sein du mouvement handisport.

Quel est votre rôle actuel au sein de la FFHandisport ?

Nicole Chevreuil : Je suis présidente du club Handi’Nat Région Nazairienne et mon quotidien consiste à en assurer la bonne tenue, à gérer la relation avec les partenaires et les subventions.

Du côté du département et depuis 2011, je suis présidente du Comité Départemental Handisport Loire-Atlantique et je travaille avec Benoit Dousset qui est chargé de développement depuis mon arrivée. Nous sommes 10 personnes au bureau et pour ma part, je m’occupe de tout ce qui est relationnel et institutionnel. Le 25 septembre dernier, on a organisé pour la première fois Handisport en Fête sur la place de Bretagne à Nantes, et ce fut une belle réussite !

Enfin, je suis référente régionale natation Pays-de-la-Loire et j’assure principalement la correspondance avec les clubs et l’organisation de stages pour l’ensemble des compétiteurs de la région.

Qu’est-ce qu’ils vous apportent sur le plan personnel ?

N.C. : Beaucoup d’échanges  et de relations ! Ça m’apporte aussi une compréhension du monde qui nous entoure, des difficultés que peuvent avoir certaines personnes et ce qu’elles ressentent. C’est en allant à la rencontre des gens que l’on peut mieux en saisir leur quotidien.

Comment êtes-vous entrée dans le mouvement ?

N.C. : Jeune, j’ai été licenciée du club en 1974 et adhérente de l’association sportive pour les personnes handicapés physique de la région nazairienne. Vers la trentaine, j’ai souhaité m’investir un peu dans la connaissance et le fonctionnement du club. J’y suis entrée en tant que responsable de discipline. De fil en aiguille, je suis arrivée à la présidence du club en 1992 ! Par la suite, le comité départemental s’est créé et après avoir été au bureau directeur pendant quelques années, j’en suis devenue présidente en 2011.

Actuellement, mon quotidien est entièrement alloué au mouvement mais avant de partir à la retraite, je partageais mon temps entre mon métier d’employé à la CPAM (40 ans de carrière) et mon investissement dans le club et la natation régionale !

Comment nourrir la motivation au quotidien ?

N.C. : Grâce au sport ! J’adore la natation et j’ai aussi fait 5 ans de basket-fauteuil mais après une blessure, je suis revenue à la pratique de la natation. C’est l’activité sportive en elle-même qui embellie mon quotidien. Je peux dire que j’apprécie le sport en général et que je suis une vraie passionnée !

Pouvez-vous nous parler de cet amour pour le sport ?

N.C. : J’ai commencé à apprendre à nager dans le club valide de Saint-Nazaire en 1965 mais comme il n’y avait pas de piscine, on devait aller s’entraîner directement dans le port ! Déjà toute jeune, lorsque je jouais avec ma sœur jumelle, elle adaptait les jeux pour qu’on puisse en profiter ensemble (je suis atteinte de poliomyélite).

Je fais du vélo aussi, à mon rythme et j’aime beaucoup la marche en montagne ! Même si je ne peux pas marcher vite, je prends quand même du plaisir à découvrir les paysages qui m’entourent.

Avez-vous un événement passé à nous raconter ?

N.C. : J’ai en mémoire les Jeux pré-olympiques, un événement qui a eu lieu en 1976 dans la ville de Saint-Nazaire et qui, à l’époque, avait réuni 800 athlètes tous sports confondus ! J’ai décroché ma première médaille d’or en natation durant ces jeux et il est vrai que j’en garde un très bon souvenir. Je pense que parmi toutes celles que j’ai gagnées, elle restera la plus belle !

Quelle est votre plus grande réussite ?

N.C. : Avoir eu de la chance de participer à l’organisation de beaux événements sur notre territoire ! En 2017, les Jeux de l’Avenir Handisport qui ont eu lieu à Saint-Nazaire et qu’on a co-organisé avec le comité régional. Cet événement a marqué mon parcours et a aussi été un bel ancrage au niveau des clubs locaux qui ont été sollicités sur plusieurs disciplines et qui se sont par la suite un peu plus investis dans le handisport (environ 40 clubs actuellement dans le département). 

Trois ans avant, nous avions accueilli le Grand Prix National des Jeunes Handisport à Bouaye. Au niveau du club, c’est en 2019 que s’était organisé une belle compétition puisque Saint-Nazaire était la ville hôte du Championnat de France de natation petit bassin !

Est-ce qu’une personne en particulier vous a marqué ?

N.C. : Monsieur Auberger ! C’est une personnalité qui m’a marquée par son parcours et par son investissement sur le développement du handisport. C’était lui le précurseur !

Je pense aussi à madame Hamon, qui était originaire de Saint-Nazaire et qui était très respectée et avait toujours des idées positives.

Une phrase pour convaincre quelqu’un de se lancer dans le mouvement ?

N.C. : Handisport, tous ensemble on est plus forts !

Rédaction : S. Grandol

Devenez bénévole au sein d’une commission sportive, d’un comité régional, départemental ou au siège de la fédération en rejoignant la Handisport Family. Plus d’infos


À lire aussi 

Rencontre avec François Ancé

Envie de devenir bénévole ? Rejoignez la Handisport Family

Autres articles sur ce thème : Actualité / Ils font le mouvement / Portrait
haut de page